Si, malgré le vote de l’Assemblée de Corse en 2005, le raccordement de la Corse au gazoduc n’est pas réalisé, et quelles qu’en  soient les raisons, il faudra  recourir aux autres solutions de production d’électricité :

-          Les STEP, qui font appel a une ressource naturelle disponible en Corse, l’eau.

-          Les microchaînes GNL (gaz naturel liquéfié) qui remplaceraient avantageusement le fioul.

Une microchaîne GNL est en quelque sorte un petit terminal méthanier qui transforme le gaz naturel en un produit  liquéfié, donc de volume réduit pour en faciliter le transport par méthanier, ou par camion citerne.  

Une étude réalisée en 2006 par des sages de l’EDF et confirmée par le bureau d’étude IED, démontrait que la forte demande gaz par le monde avait permis la mise en œuvre de ces nouvelles techniques.  Cette étude précisait déjà qu’un méthanier type TELLIER d’une capacité de 38 000 m3 de gaz liquéfié permettrait, en 12 rotations annuelles, de subvenir aux besoins de la Corse. La seule différence avec l’acheminement  du gaz naturel par gazoduc étant la nécessité de réaliser un stockage de sécurité sur l’île.

 

NON au VAZZIO Bis