Un nouveau scandale de l’industrie nuclÃ?©aire franÃ?§aise qui rÃ?©vÃ?¨le au grand public que des millions de tonnes d’uranium sont dispersÃ?©es dans toute la France, campagnes, villages, ou villes, et ce, depuis la derniÃ?¨re guerre jusqu’Ã?  nos joursÃ? !
.

Pire encore, ces dÃ?©chets radioactifs ont servi Ã?  faire des routes, des parkings, des logements, et mÃ?ªme des Ã?©coles ou des aires de jeux pour enfantsÃ? !…

Areva, multinationale franÃ?§aise du nuclÃ?©aire, aurait fait des pieds et des mains auprÃ?¨s du Conseil SupÃ?©rieur de l’Audiovisuel pour interdire la diffusion de ce reportage.

Actionnaires� :

-Ã? Ã? Ã? Ã? Ã? Ã? Ã? Ã? Ã?  Commissariat Ã?  l’Energie Atomique Ã? 78,9%

-� � � � � � � � �  Etat fran�§ais 5,2%

-� � � � � � � � �  Caisse des D�©p�´ts et Consignations � 6%

Anne LAUVERGEON est la pr�©sidente de cette SA depuis la cr�©ation du groupe en 2001. Elle �©tait auparavant depuis 1999, PDG de la COGEMA (une des entit�©s ayant donn�© naissance �  Areva) ayant succ�©d�© �  ce poste �  � Jean SYROTA.

Jean SYROTA a �©t�© pr�©sident de la CRE de 2000 �  2006.

Jean SYROTA, Anne LAUVERGEON � tout comme�  Jean Pierre LETEURTROIS sont des Ing�©nieurs des mines.

� 

D’aprÃ?¨s l’ancien ministre Corinne LEPAGE, les dÃ?©cisions liÃ?©es au nuclÃ?©aire Ã?©chappent Ã?  son ministÃ?¨re et sont directement prises Ã?  l’ElysÃ?©e. Ã? MalgrÃ?© plusieurs lettres, parfois envoyÃ?©es en AR, la ministre n’obtient jamais de rÃ?©ponses Ã?  ses courriers.Ã?  Roland LAGARDE, conseiller de Dominique VOYNET Ã?©voque la mÃ?ªme impuissance face aux acteurs de l’industrie nuclÃ?©aire.

Elice LUCET s’interroge sur le rÃ?´le jouÃ?© par les Ã? DRIRE censÃ?©es Ã?ªtre les gendarmes des pollutions industrielles alors que ses directeurs rÃ?©gionaux dans les rÃ?©gions sensibles (nuclÃ?©aires) sont directement nommÃ?©s par Jean SYROTA.

Les DRIRE feraient Ã? une totale confiance Ã?  l’auto surveillance pratiquÃ?©e par Areva sur ses installations, et ne pratiquent jamais de contrÃ?´les contradictoires.

Puis Elice LUCET interroge Jean Louis BORLOO actuel ministre du MEDDAT, le MinistÃ?¨re de l’Environnement, du DÃ?©veloppement Durable et de l’AmÃ?©nagement du TerritoireÃ? :

Ã?«Ã?  Allez-vous rapidement prendre des mesures de sÃ?©curitÃ?©, en vertu du principe de prÃ?©caution, pour empÃ?ªcher des enfants d’aller jouer sur des *sites contaminÃ?©sÃ? Ã?»

*Des terrains de plusieurs hectares dissÃ?©minÃ?©s dans l’hexagone, oÃ?¹ ont Ã?©tÃ?© dÃ?©versÃ?©s des milliers de tonnes de dÃ?©chets et de boues radioactifs, Ã? et qui ont depuis repris un aspect champÃ?ªtre aprÃ?¨s une Ã?«Ã? vÃ?©gÃ?©talisationÃ? Ã?». Laquelle n’empÃ?ªche pas les dÃ?©tecteurs de rÃ?©agir.

Et Jean Louis BORLOO rÃ?©pondÃ? : Ã?  AREVA est responsable… Ã? je vais demander des rapports ….. Ã? on va vÃ?©rifier avec les prÃ?©fets ……..Ã? 

Elice LUCET� : Dans un an tout sera fait� ?

Jean Louis BORLOO� : Ce sujet l�  sera trait�©.