.... notre informateur a très logiquement évoqué la possibilité d'implanter la production près du point de sortie maritime du bras Sardo-Corse, à Porto-Vecchio.

Apparemment, cette solution n'avait pas été envisagée par les concepteurs du projet ! Transporter le courant génère des pertes. 

Ouais!  Et faire passer un gazoduc à terre?

Pour finir, Monsieur LETEURTROIS aurait affirmé que la convertibilité des moteurs serait l'affaire de quelques semaines.

Soyons un peu sérieux! Du côté des motoristes, ceux qui pratiquent, il faudrait deux mois par moteur, donc de 12 à 16 mois par site et 30 m €.

Voilà qu'après les moteurs propres au fioul lourd, Monsieur LETEURTROIS nous joue les moteurs faciles! Pourvu que nos élus, et nous avec, cette fois ne nous laissions pas endormir comme en 2005. C'est facile, c'est pas cher et ça peut rapporter gros. Ca vous rappelle rien?

Quelques pistes qui ne nous mènent donc nulle part..........  

sauf directement au fioul lourd pour 30 ans!

L'article de presse de ce jour parlait de la faisabilité.  

la solution évoquée, c'est l'infaisabilité!