Dans un article paru dans le Corse Matin du 18 décembre 2008, les associations de consommateurs de Corse ont exprimé leur intérêt pour le raccordement au gazoduc GALSI

 

Plusieurs points forts ont été mis en avant :

 

-         Intérêt économique pour les consommateurs qui verront baisser leur facture chauffage au gaz de 40 % lorsque le gaz naturel sera distribué en Corse. Le propane est en effet 40 % plus cher que le gaz naturel.

 

-         Suppression des sphères de stockage, donc fin du périmètre SEVESO.

 

-         Suppression du risque de marée noire.

 

-         Réduction massive de la pollution puisque, contrairement à celle du fioul lourd,  la combustion du gaz naturel n’émet pas de micro particules PM 10 et PM 2.5. D’autre part les émissions de CO2 seraient divisées par 2.

 

-         Baisse, pour la collectivité nationale, de la Contribution au Service Public de l’Electricité imposée à chaque usager final de l’électricité pour compenser les surcoûts de production liés aux seuls choix de l’opérateur unique. La CSPE permettant aux consommateurs des Zones Non Interconnectées (Corse et DOM) de bénéficier d’un coût du KWh unifié par le mécanisme de la péréquation tarifaire

 

-         Maintient des emplois, ce qui est normalement de nature à rassurer tous les employés d’EDF, et tous les syndicalistes.

 

Les regards se tournent naturellement vers EDF, mais aussi vers GDF-SUEZ qui serait très intéressée par le développement d’une clientèle gazière en Corse.

 

Ce qui nous offrirait un accès à la concurrence,  5 ans après l’ouverture des marchés

Pendant ce temps EDF vient d'être autorisée à se payer British Enregy pour 15.8 milliards d'€. Voir article du Point

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/feu-vert-de-l-ue-sous-condition-a-la-fusion-edf-british-energy/916/0/301790