Association Aria linda

lundi 29 décembre 2008

Effluents gazeux du fioul lourd : petites doses, long terme = effets irr�©versibles.

Les guerres,  les holocaustes, les attentats terroristes, quelque qu’en soient les  motivations, ont la même conséquence : faire beaucoup de morts et de blessés en peu de temps.  On sait  trop bien les quantifier.

La communauté internationale s’en émeut  souvent, s’interpose quelques fois, et  condamne parfois. Toujours trop tard.

Sans porter d’arme, ni de cagoule, on peut, sur le long terme, arriver aux mêmes résultats et nuire encore bien plus gravement à une population. On peut en effet, insidieusement, modifier de façon irréversible son capital génétique. 

Le mot *génocide prend alors tout son sens étymologique.

Il suffit pour cela d’exposer cette population à des doses.....

Lire la suite

mardi 23 décembre 2008

Libert�© de la presse : Le dilemme du jeune directeur.

Doit-je continuer à alimenter nos centrales thermiques au fioul lourd pour garantir le développement durable d’une noble  action : reboiser les forêts Corses ?



Ou dois-je améliorer la production d’électricité en utilisant le gaz naturel pour céder à la demande de la population, des médecins, de certains élus, des associations de consommateurs, des syndicats (même ceux d'EDF), et d’ associations d’ayatollahs verts ?

Devrais-je évoluer....


Lire la suite

lundi 22 décembre 2008

INDECOSA CGT, UFC Que choisir, CNL, AFOC, CTRC demandent le raccordement de la Corse au GALSI.

Dans un article paru dans le Corse Matin du 18 décembre 2008, les associations de consommateurs de Corse ont exprimé leur intérêt pour le raccordement au gazoduc GALSI

 

Plusieurs points forts ont été mis en avant :

 

-         Intérêt économique pour les consommateurs qui verront baisser leur facture chauffage au gaz de 40 % lorsque le gaz naturel sera distribué en Corse. Le propane est en effet 40 % plus cher que le gaz naturel.

 

-         Suppression des sphères de stockage, donc fin du périmètre SEVESO.

 

-         Suppression du risque de marée noire.

 

-         Réduction massive de la pollution puisque, contrairement à celle du fioul lourd,  la combustion du gaz naturel n’émet pas de micro particules PM 10 et PM 2.5. D’autre part les émissions de CO2 seraient divisées par 2.

 

-         Baisse, pour la collectivité nationale, de la Contribution au Service Public de l’Electricité imposée à chaque usager final de l’électricité pour compenser les surcoûts de production liés aux seuls choix de l’opérateur unique. La CSPE permettant aux consommateurs des Zones Non Interconnectées (Corse et DOM) de bénéficier d’un coût du KWh unifié par le mécanisme de la péréquation tarifaire

 

-         Maintient des emplois, ce qui est normalement de nature à rassurer tous les employés d’EDF, et tous les syndicalistes.

 

Les regards se tournent naturellement vers EDF, mais aussi vers GDF-SUEZ qui serait très intéressée par le développement d’une clientèle gazière en Corse.

 

Ce qui nous offrirait un accès à la concurrence,  5 ans après l’ouverture des marchés

Pendant ce temps EDF vient d'être autorisée à se payer British Enregy pour 15.8 milliards d'€. Voir article du Point

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/feu-vert-de-l-ue-sous-condition-a-la-fusion-edf-british-energy/916/0/301790

vendredi 19 décembre 2008

PADDUC : Tempête dans un verre d'eau!

 Ce qui savent combien il est difficile d’intervenir en séance de l’Assemblée de Corse en dehors du protocole qu’impose Camille DE ROCCA SERRA sur les prises de parole, mesurent toute la détermination de l’intervention de Jean Martin MONDOLONI lors de la séance du 17 décembre 2008.

 

L’intervention de JM MONDOLONI porte sur « les affirmations calomnieuses d’un obscur organe de presse au contenu sulfureux et racoleur, mais aussi de responsables associatifs et politiques n’hésitant pas à fouler aux pieds l’honneur d’hommes publics dont la probité est exemplaire. »

 

Mais quels sont les propos qui ont permis à JM MONDOLONI d’accuser publiquement des locuteurs qu’il désigne en qualifiant leurs affirmations de calomnies?

.

Dans la presse

.

Je suis donc un membre du.......

Lire la suite

ATEL va installer une centrale au gaz de 400 MW, pour seulement 300 Mââ??¬, et d'ici 2010.

Sur le continent le consommateur, et les collectivit�©s peuvent choisir librement leur producteur d'�©lectricit�© puisque dans cette partie de la r�©publique, l'acc�¨s �  la libre concurrence est une r�©alit�©.

En Corse, partie visiblement exclue de la r�©publique pour le respect du principe d'�©galit�© (au moins en mati�¨re d'�©nergie), et de celui de la libre concurrence, l'op�©rateur historique, en situation de monopole, voudrait se contenter:

- dans le m�ªme d�©lai, donc d'ici 2010,
- de ne r�©aliser qu'une centrale au fioul lourd, bien plus polluante qu'au gaz naturel,
- d'une puissance 3,5 fois inf�©rieure, 120 MW contre 400 MW,
- d'un coÃ?»t pourtant Ã?©quivalent de 300 M€ (Ã?  celui d'une des futures centrales de Corse) pour seulement du fioul lourd,
- d'un autre surcoÃ?»t avec une prÃ?©tendue option de 30 M€ pour convertir la centrale au fioul lourd en centrale au gaz naturel
- de nous faire croire que c'est 10 fois moins polluant!


La population ne voulant plus de fioul lourd, il serait pragmatique que notre Assembl�©e de Corse se batte enfin un peu plus rapidement et sinc�¨rement pour le raccordement de la Corse au gazoduc GALSI.

Sur le continent, il y a des �©lus qui se battent pour leurs �©lecteurs. Heureusement qu'en Corse, pour la libre concurrence, il nous reste les �©lections de 2010.

Lire la suite

jeudi 18 décembre 2008

Europe : R�©duction des Gaz �  Effet de Serre : les lobbies remportent la partie �  4 % contre les 20 % pr�©vus.

    Entre le projet Européen de réduire de 20 % d'ici à 2020 les émissions de Gaz à Effet de Serre, et le décevant résultat final de 4% adopté, les lobbies ont joué à fond leur rôle.

Les grands intérêts financiers ont gagné contre le développement durable, malgré les grandes messes incantatoires, malgré le Grenelle. La raison du plus fort, économiquement, est donc toujours la meilleure

Cela s'est joué sur fond de présidence par Nicolas SARKOSY. Maigre bilan sur ce point ainsi que le constate un député vert dans article paru dans LE MONDE.

Alors quelle sera la position de Nicolas SARKOSY face aux appétits de l'opérateur historique en Corse, alors que l'état en est actionnaire à 87,3 %?

Lire la suite

jeudi 11 décembre 2008

GALSI : CTC, Pr�©fet et Population de Corse �  lâ��unisson. Maintenant lâ��Europe le sait.

Danuta HÜBNER, Commissaire Européenne chargée de la politique régionale est venue en Corse présenter les programmes Européens pour 2007-2013.

 Cet après midi, elle participait au palais des congrès d’Ajaccio à une table ronde qui avait pour thème :

Innovons pour notre avenir avec les programmes méditerranéens.

Lire la suite

mercredi 10 décembre 2008

Utilisation accrue des ENR et Agence Europ�©enne de R�©gulation : l'Europe avance..... sauf en Corse o�¹ s�©vit le jeune directeur!

Ce que nous dit le ministère du développement durable sur la création d'une Agence Européenne de Régulation.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/10.10.2008_-_Accord_europeen_majeur_marche_interieur_Energie_cle76be11.pdf

Ca va faire du bien vu que notre Comission de Régulation de l'Energie nationale à une grosse inertie pour simplement répondre à notre courrier du 29/10/2008.

Ce que nous dit la presse locale sur la décision Européenne de recourir à davantage d'ENR...  

Ironique la pub pour le gaz naturel ?

Lire la suite

mardi 9 décembre 2008

OPPOSES AU FIOUL : le Conseil D�©partemental de l'Ordre des M�©decins de La Corse de Sud et l'Union R�©gionale de M�©decins Lib�©raux.

Après l'avis, le 23 octobre 2008, du Conseil Départemental de l'Ordre des Médecins de La Corse de Sud, c'est  l'Union Régionale de Médecins Libéraux qui s'est prononcée à son tour,  le 7 décembre 2008 en vertu du principe de précaution, pour une solution alternative garantissant la sécurité sanitaire.

Cette instance demande également qu'une évaluation indépendante de santé publique enquête soit conduite sur l'impact des rejets de la centrale du Vazzio pour les populations environnantes depuis la mise en fonction de la centrale.

Peut être qu'un nouveau Cuntrastu permettra encore au jeune directeur de mépriser ce deuxième avis de la profession médicale. Il est vrai qu'une motion, déposée par Jean BIANCUCCI, demandant l'ouverture d'une enquête épidémiologique attend toujours que la commission du développement économique de la CTC l'examine.

Mais sa présidente est visiblement plus encline à réunir les maires pour la véritable urgence en politichella : permettre au Président SANTINI de défendre le PADDUC. La santé peut attendre. Il est des choix dont on reparlera à l'horizon 2010.

Mais le jeune directeur, qui avait ironisé sur la prise de position sudiste et l'absence de réaction nordique  reçoit en boomerang un avis régional à double effet puisque la solution alternative y est évoquée.

 Avis

Lire la suite

vendredi 5 décembre 2008

Centrale au fioul lourd: La profession agricole rencontre le pr�©fet

Une délégation de représentants du monde agricole, emmenée par Jean Dominique  MUSSO président de la chambre d’agriculture de la Corse du Sud, a rencontré le préfet de région le 02/12/2008.

Jean Jacques PERALDI, exploitant agricole, a fait partie de la délégation ainsi que Jacques ABBATUCCI, président du SIVAM BIO, et nous a, lors de la dernière réunion du bureau d’ARIA LINDA le 4/12/2008, retracé l’essentiel de leur entretien avec le préfet.

Les trois exploitants agricoles ont fait valoir, que n’ayant aucune intention spéculative, ils ont eux-mêmes demandé le classement agricole de leurs propriétés. Que depuis des années, ils ont fait le choix de la qualité pour conduire  leurs exploitations, et qu’ils sont aujourd’hui  très préoccupés par les conséquences désastreuses et irréversibles que ne manquerait pas de générer l’implantation d’une centrale au fioul lourd au cœur d’une zone à forte potentialité agricole.

Le préfet leur a affirmé qu’il ne se satisfaisait pas des études qui avait été proposées à son prédécesseur, et qu’aucun site n’était encore retenu.

Ils ont ensuite évoqué les ressources inexploitées ou insuffisamment exploitées dont dispose la Corse comme les nombreux cours d’eaux qui permettraient de créer des mini-centrales hydroélectriques, des applications industrielles géothermiques réalisables à partir des sources chaudes, et surtout de l’amélioration des ouvrages hydroélectriques existants par les STEP proposées par l’ingénieur Joseph PAOLI.

Enfin la délégation a fait part au préfet de la détermination de l’ensemble de la profession agricole à refuser toute solution non concertée, et à se mobiliser pour s’y opposer.

Lire la suite

Qui suis-je ?

Je suis le plus gros employeur de Corse, et je soutiens l’économie locale.

L’assemblée de Corse m’a refusé l’interconnexion totale.

.

Ouais, à cause du Grenelle je suis obligé de diversifier,  mais faut pas rêver car les diesels au fioul lourd sont pour moi, gestionnaire, les seuls outils indispensables et souples à gérer.

Les énergies renouvelables ? C’est pas fiable, et on va vous le démontrer au plus haut niveau.

;

Si l’Etat tarde indéfiniment du côté de Lantivy, ça va mettre en péril le système électrique Corse.

:

Sur le Rizzanese, on a quelques vicissitudes, mais bon……

J'investis massivement dans des recherches qui risqueraient de pouvoir aboutir à des expérimentations.

:

Comme on n’était pas assez connus, j'ai eu une grosse et subite envie de communiquer. Même un syndicat s'y est mis!. D’ailleurs j’ai bien progressé en com, je ne dis plus, comme à Cuntrastu, que l’électricité est un produit vital, mais seulement qu’il est de première nécessité.

:

Tout ce qu’on fait,  ça n’est que pour votre bien, pour le respect de la personne.

 

 

 

 

Lire la suite

jeudi 4 décembre 2008

Augmentation de la TIPP : la CTC d�©graisse la vache maigre!

Quel cruel manque d'imagination!

Pour rattraper un retard d'équipement structurels, la CTC a signé avec l'état un Plan Exceptionnel d'Investissements. Véritable pilori pour la CORSE, ce plan fait appel à une participation de la collectivité Corse à hauteur de 30 %.

 Le PEI c'est un programme de travaux qui vaudrait  1,92 milliards d'euros et qui serait réalisé sur 15 ans,

Donc notre collectivité en panne avant la signature de ce plan, est exsangue peu après son démarrage. Pourtant ce plan n'est là que pour compenser l'incapacité pendant des décennies de nos clanistes de tous bords à obtenir de l'état les mêmes niveaux d'aides publiques que les autres régions de l'hexagone.

Lire la suite

mardi 2 décembre 2008

PADDUC : la machine �  clones au secours du clan.

Des militants nationalistes anti PADDUC marchent à Porti Vecchiu sur la pelouse d’un ami du président, et les voilà traduits devant une cour de justice aux allures de bunker.

 

Pas plus tard que dimanche 30 novembre 2008, ils décident de passer un moment à Calvi devant la grille, à l’extérieur, d’un camping appartenant à l’ami de l’ami du président.

 

Aucune présomption d’atteinte à la propriété n’ayant pu leur être reprochée, c’est dans la presse et manu militari que la riposte est venue le lendemain 1er septembre, de la part de celui qui prétendrait incarner un certain renouveau au sein du partitone.

 

Pour nous qui avons souvent du mal à obtenir un simple droit de réponse, ces deux situations illustrent des pratiques révélatrices d’ambitions purement hégémoniques et qui n’ont rien à voir avec un quelconque esprit démocratique. Après avoir élaboré un PADDUC sans concertation, on répond par la violence, à ceux qui en réclament . Et de fait, on la légitime.

 

La machine antisociale du partitone  ne produit donc, pour se régénérer, que des clones plus que jamais formatés totalitaristes.

 

Ce n’est donc que ça, durablement, les gens qui prétendent inventer l’avenir de la Corse ?

.

Pour signer la pétition contre Ce PADDUC   >       http://cll-corse.org/           l'avis du CESC

 

Lire la suite