Dans la presse de ce 3 avril 2008, Le directeur régional d'EDF (ou de SEI?), égratignant au passage le syndicat d'électrification rurale, affirme sa détermination à remplir sa mission. Avec une pointe d'inquiétude et d'agacement, commente le journaliste!

Il a alerté les représentants de l'Etat et de la CTC sur l'urgence, et ourdit la menace d'une nouvelle crise énergétique. Première ficelle, mais nous lui recommandons aussitôt la très édifiante lecture du rapport LETEURTROIS sur la crise de 2005, et les responsabilités de cette crise.

Il ne se risque pas sur un pronostic de réalisation du GALSI, mais affirme que "ces centrales (convertibles fuel/gaz) constituent l'exacte réponse aux besoins de l'équilibre du système électrique pour alimenter efficacement la Corse en électricité".  Nous voilà encore dans des postulats qu'EDF invalide elle même! En Corse les centrales au fuel lourd seraient optimum en utilisation en base, alors que de l'autre côté de la mer,  le site d'EDF dédié au Développement Durable les réserve aux pointes et extrêmes pointes. Comprend qui peut!

Le journaliste lui suggère que "au moins 150 emplois directs peuvent être mis en péril"   Deuxième ficelle, servie sur un plateau! 

Pas un mot sur la santé de la population. Alors pour tous ceux qui tirent les ficelles, juste un article, et deux chiffres :

 

Lire la suite