La loi 2002-92 du 22 janvier 2002, notamment son article 29, oblige tout porteur de projet à recevoir un avis favorable de l’Assemblée de Corse s’il souhaite implanter un moyen de production énergétique utilisant les énergies renouvelables.

 

Comme EDF reste chargée de garantir l’équilibre général du système, ses services ont indiqué les limites à ne pas dépasser en matière d’apport de ce type d’énergie considéré comme source variable  (photovoltaique et éolien) sur le réseau et à ne pas dépasser 100 MW, ce qui conduit à limiter le nombre d’installations de ce type.

 

 

le texte intégral et le projet en chiffres, et

 

la conférence de presse du groupe PNC-Chjama Nazionale du 17 avril 2008

Lire la suite