Le collectif ARIA LINDA et l’association A SENTINELLA, étant très étonnés par la réjouissance  manifestée par le Président SANTINI, quant au sursis accordé pour l’implantation de la centrale au fuel lourd à BASTELICACCIA, s’interrogent légitimement sur la méthode qu’il compte adopter pour répondre aux vives inquiétudes de la population qui sera exposée à la pollution.
 
Sa position, exprimée dans la presse du 1 avril 2008, durant la semaine où l’on s’évertue dans tout le pays à faire des déclarations de bonne conduite sous l’égide du ministère chargé de l’environnement et de l’énergie, sonne comme un poisson d’avril.
 

Lire la suite