Dans la nuit du 7 au 8 février 2008, 3 conseillers territoriaux qui participent à l'action d'ARIA LINDA ont défendu la motion contre l'implantation d'une centrale au fuel.  

Cette motion n'a été rejetée que par

24 voix contre 14,

sur les 51 élus qui siègent à l’Assemblée de Corse.

Le rejet émane d'une coalition d'élus du

 Parti Communiste alliés à l'UMP

Rendez-vous  le 16 février à Ajaccio à 10h, devant la préfecture, pour continuer à dire:

Lire la suite