Association Aria linda

jeudi 26 mai 2016

Officiel: c'est un projet de Centrale à Cycle Combiné Gaz d’Ajaccio..........mais fonctionnant au fioul domestique en attendant l'arrivée du gaz naturel.

Lancement du projet de Centrale à Cycle Combiné Gaz d’Ajaccio

 



Sur le site de la Préfecture de la Corse du Sud, l'article créé le 23/05/2016 mentionne:


1) Arrêté 16-1018 du 10 mai 2016 définissant le principe et les conditions de réalisation  du projet de construction d'un site de production d'électricité à cycle combiné de 250 MW sur le territoire de la commune d'Ajaccio ert fixant les modalités de mise à disposition du public en vue de sa qualification de Projet d'Intérêt Général.

NDLR : Ce premier document mentionne


une turbine à combustion
et une turbine à vapeur           


2) Dossier PIG Projet de construction d’un Site de production d’électricité à Cycle Combiné de 250 MW


NDLR : Ce deuxième document mentionne:

4 TAC (Turbine à combustion), 4 chaudières de récupération de la chaleur des TAC et une TAV (Turbine à Vapeur).



Faudrait savoir!

Et ça devait être une centrale au gaz et rien d'autre!



mardi 24 mai 2016

Vazzio: la recherche de la vérité sur l'impact de la centrale appartiendrait au passé et serait un combat d'arrière garde.

Déterminer précisément où, et dans quelle proportion, le panache polluant émis par la centrale thermique d'EDF est le plus impactant pour la qualité de l'air, et mesurer en continu la pollution à cet endroit est une obligation de l'exploitant de la centrale du Vazzio


Depuis la mise en service de la centrale du Vazzio cette obligation n'a jamais respectée



Ceux devraient respecter cette obligation, considèrent que "c'est du passé et que l'avenir c'est 2023".

Ceux qui devraient veiller à la faire respecter ont de très grandes et très durables oeillères.

Ceux qui devraient assurer la mesure et informer disent que les associations qui oeuvrent pour connaitre la vérité sur l'exposition des populations mènent "un combat d'arrière garde".

mardi 17 mai 2016

Les Sénateurs de Corse, les abeilles et la qualité de l'air.

Nos Sénateurs et les abeilles,


---------------------------



---------------------------
Et encore une disparition de données de la qualité de l'air,
alors que le seuil de recommandation et d'information
de 50 µg/m3 avait été dépassé !
 




mardi 10 mai 2016

Encore un dépassement du seuil d'alerte et d'information passé à la trappe!

Le 9 mai 2016:  le capteur de Piataniccia (Sarrola Carcopino) enregistre encore un dépassement non signalé du seuil d'alerte et d'information PM 10 de 50 µg/m3 sur 24h00 avec une moyenne journalière à 60.92 µg/m3.

Le pic a atteint 283 µg/m3 entre 7h et 8h.



L'analyse Aria Linda du dépassement seuil d'alerte et d'information




Sur le site de Qualitair Corse, l'affichage ne fait apparaitre que 3 des 7 stations de mesures
et le dépassement du seuil d'information et de recommandation n'apparait pas!




On ne pouvait pourtant pas les manquer à Ajaccio, et Sarrola Carcopino, ce 9 mai 2016:

les 2 feux et une opacité de l'air hors norme........
......mais les capteurs n'y ont vu que du feu!


La qualité de l'air secteur du capteur de Piataniccia vers 18h00



La qualité de l'air sur le fond de baie vers 12h30



L'incendie du 4 rue du Roi de Rome à Ajaccio senti et vu de la gare à 12h30, peu après 12h.




L'autre brûlage Ajaccien du même jour!


A quand la mise en oeuvre du nouvel arrêté ministériel?

mercredi 27 avril 2016

EDF PEI et la brise de mer.

"J'ai des instructions du chef de l'État.....ce sera une centrale au gaz et rien d'autre"

Préfet Stéphane BOUILLON, le 2 février 2010 devant un parterre d'élus*






Le 15 février 2016, un comité de concertation relatif au futur cycle combiné de 250 MW d'Ajaccio réunissait la Mairie d'Ajaccio, la DREAL la DDTM et EDF PEI. Un powerpoint du projet, ainsi qu'un dossier du projet de construction d'un site de production en cycle combiné de 250 MW étaient présentés aux élus*.
(les associations de défense de l'environnement n'étaient pas invitées par les hommes de l'art)

SAGE principe, afin d'économiser l'eau douce, une prise de mer prélèvera l
'eau de la méditerranée qui sera acheminée par une conduite jusqu'aux groupes de refroidissement des machines d'où elle repartirait pour un rejet vers le milieu marin après s'être chargée de quelques 8°C.

Ce qui devrait théoriquement n'avoir, du fait du transfert de température entre le milieu aquatique et l'atmosphère, qu'un impact limité sur la température de la brise de mer qui caresse la plage du côté de Tahiti.






Ben, ce sera une centrale au fioul, et rien d'autre!


La volonté de doublement de la capacité de production, initialement prévue à 120 MW, n'a semble-t-il, pas rencontré d'obstacle insurmontable, et la maitrise de la mesure de la qualité de l'air, liée à cette activité, ne devrait en poser davantage qu'aujourd'hui. 

Le capteur de particules PM 10, censé mesurer la qualité de l'air sous le panache de l'actuelle centrale thermique dans la zone soumise à la plus forte concentration est en effet déjà en place sur la commune de Sarrola Carcopino, à près de 5 kilomètres des cheminées de l'actuelle centrale qui émettent à une altitude de 79 m par rapport au niveau de la mer.

Ce capteur est situé très exactement au lieu dit Piataniccia, où EDF a décidé de l'implanter il y a plus de 30 ans, et de l'y maintenir, pour répondre à ses obligations de mesure.

Cerise sur le gâteau pour les populations exposées au panache, ce ne sera plus, en principe, que du fioul léger, et rien d'autre, qui alimentera le futur cycle combiné qui devrait libérer son panache à une altitude de moins de 50 m par rapport au niveau de la mer. 



Les 3 carrières qui le cernent, continueront d'assurer l'essentiel de ce qui parvient,
quelques heures par jour, à stimuler le capteur de particules PM 10 de Piataniccia.