Association Aria linda

jeudi 21 mars 2019

Fochi furtivi di u Vaziu:encore un incendie au Vazzio passé iaperçu pour la mesure de la qualité de l'air

I fochi furtivi di u Vaziu

Deux incendies se sont déclarés en Corse le mercredi 20 mars 2019:

Dans la matinée, un premier incendie s’est déclaré sur le site de traitement de déchets AM Environnement à Biguglia.

L'impact sur la qualité de l'air semble avoir été perçu par la cabine de mesure de la Marana, dédiée à la surveillance de la centrale thermique de Lucciana. Un pic à 154,3. µg/m3 de microparticules PM 10 y a été relevé.


Le panache issu du Vazzio vu par Armelle depuis Bastelicaccia


Toujours dans la matinée, c'est à Ajaccio dans la zone de la centrale du Vazzio qu'un "écobuage mal maîtrisé" a donné naissance à d'épaisses fumées.

Turnemu à vignale: 

Aveugle ce jour-là, la cabine de mesure de la qualité de l'air de Piataniccia, dédiée à la surveillance obligatoire centrale du Vazzio, n'a plus livré d"informations sur la concentration en microparticules depuis le 15 mars 2019.


mercredi 20 mars 2019

Projet de construction d’une centrale de production d’électricité à cycle combiné de 250 MW: avis défavorable!




L’enquête publique unique portait sur 2 points:

- La demande d’autorisation environnementale concernant le projet de construction d’une centrale de production d’électricité à cycle combiné de 250 MW, fonctionnant au gaz naturel et compatible au FOD en mode de secours, sur le territoire de la commune d’Ajaccio. L'avis de la commission d'enquête est défavorable.

- La demande de concession d’utilisation du domaine public maritime, destinée à l’implantation et à l’exploitation des canalisations de prise d’eau et de rejet en mer dans la baie du Ricanto, servant au refroidissement de la centrale. L'avis de la commission d'enquête est favorable.

Pas aussi inattendu que ça cet avis défavorable!

En général, s'il est parfois assorti de réserves (assez convenues) que le demandeur acceptera de lever pour obtenir son droit de réaliser son projet, un avis de commission d'enquête publique n'est que très rarement négatif. Les préfets ne sont d'ailleurs pas tenus de tenir compte des conclusions et avis des commissaires enquêteurs.

Mais pour nos commissaires enquêteurs, il aurait été difficile de ne pas entendre les réticences de l'Autorité Environnementale et celles de la CRE versées au dossier par les associations. Et d'oublier les grosses réticences sur le foncier exprimées par la directrice de la DGEC, dopées par la préfette. (10 000 terrains à problèmes!)

Ouf! Les associations et les particuliers ont pu remplir le rôle qui leur était imparti: donner du volume à la consultation pour la rendre crédible. Il aura tout de même jouer les prolongations pour éviter la feuille blanche. Les seuls feux rouges parisiens auraient fait tâche. 


Le cheval de Troie de toute la PPE Corse.

Sur l'échiquier, reconsidérer la puissance installée de la centrale prévue à 250 MW à Ajaccio revient à un mat en trois coups: l'alimentation en gaz naturel y perd de l'intérêt, l'objectif de mise en service en 2023 s'éloigne.

Un PDG visionnaire: Heureusement qu'on a le fioul comme combustible de secours!

Pas étonnant quand on revendique avoir joué le rôle prépondérant dans la rédaction de la PPE Corse.



lundi 11 mars 2019

2 Md€ et 12 ans pour installer une barge en béton dans le golfe d'Aiacciu : ci portanu di fole in canzone!



Lire la suite

jeudi 28 février 2019

La CRE, EDF et la Corse: quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt.

Dans son rapport de suivi 2017-2018 sur le respect des codes de bonne conduite et l’indépendance des gestionnaires de réseaux d’électricité et de gaz nature (lien) , la CRE indique:

"Plus de dix ans après l’ouverture totale à la concurrence des marchés de l’électricité et du gaz naturel, la situation de l’ensemble des GRT et des GRD en matière d’indépendance et de respect des codes de bonne conduite est satisfaisante. "

"L’ensemble des processus fondamentaux de marché, tels que l’accès aux réseaux, l’accès aux capacités ou les changements de fournisseurs, fonctionne de façon satisfaisante et aucune situation majeure de non-conformité n’a été découverte ou rapportée par des tiers à la CRE."


La CRE ne tient donc pas compte du courrier que lui a adressé Aria Linda en octobre 2008 et dont elle a accusé réception le 31.10.2008 soit plus d'un an après l’ouverture totale à la concurrence des marchés de l’électricité et du gaz naturel qui a eu lieu le 1er juillet 2007.


Ou bien a-t-elle jugé que ce courrier ne lui rapportait "aucune situation majeure de non-conformité rapportée par des tiers à la CRE."




lundi 25 février 2019

La CRE ne considérerait-elle plus la Corse comme une ZNI au même titre que celles de l'outre-mer?

Sur son site la Commission de régulation de l’énergie a publié, le 12 février 2019, trois délibérations relatives aux Schémas Régionaux de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables (S3REnR). lien


Bien que passant significativement outre le seuil dérogatoire fixé par l'Europe pour son niveau d'interconnexion, la Corse reste considérée par EDF comme une Zone Non Interconnectée qui n'appartient toutefois pas à celles d'outre-mer, ainsi que le sont véritablement les îles de la Martinique, de la Réunion, de la Guadeloupe et Mayotte.

Aussi, le libellé du premier alinéa du troisième chapitre de la délibération n°2019-023 de la CRE, a-t-il particulièrement retenu notre attention.

Voici ce qu'énonce cet alinéa :


3.1 Dispositions relatives à l’outre-mer

Le projet d’ordonnance modifie certaines dispositions du code de l’énergie aux articles L. 321-7, L. 342-1 et L. 342-6 (approbation du montant de la quote-part, les objectifs du schéma sont fixés par l’autorité administrative).

Cependant, le projet d’ordonnance ne modifie pas ces dispositions dans la partie du code de l’énergie relative aux zones non interconnectées. Compte tenu des modifications proposées aux articles L. 321-7, L. 342-1 et L. 342-6 du code de l’énergie, la CRE estime qu’il convient également de modifier les articles L. 361-1, L. 363-3 et L. 363-11 du code de l’énergie afin de les mettre en cohérence avec ces évolutions.



Ce chapitre ne concernant manifestement pas la Corse, on peut se demander si les dispositions et avantages applicables aux ZNI ne lui seraient désormais plus applicables?

Et si, dans la stratégie du gendarme de l'énergie, le juste retour à un statut comparable à celui des régions de métropole serait engagé?

Bref, la fin du jackpot à 11 %, et le retour aux 6,5 %.