Association Aria linda

mardi 17 juillet 2018

Pour la CRE, la péréquation tarifaire consentie aux ZNI, dont la Corse, est dans le rouge!

La solidarité nationale matérialisée au niveau du service public de l'électricité par la péréquation tarifaire aurait-elle vécu?

Les usagers de l'électricté des Zones Non Interconnectées que sont notamment pour EDF la Corse, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, la Réunion, Mayotte, Saint Pierre et Miquelon, Saint Martin, la polynésie française, Wallis et Futuna......devraient-ils s'en préoccuper?

Selon les comptes de la CRE qui a publié son évaluation des charges de service public (CSPE) au titre de l'année 2019 en distinguant bien la part de la métropole et celle des ZNI, ces dernières peseraient à elles seules 25 % de la contribution acquitée par l'ensemble des consommateurs finaux d'électricité de la métropole et des ZNI.




Petite remarque Aria Linda :

En métropole continentale (hors Corse), le taux de rémunération des capitaux investis servi aux opérateurs pour leurs équipements de production d'électricté  est de 6,5 %.

Dans les ZNI, le taux de rémunération des capitaux investis servi aux *opérateurs pour leurs équipements de production d'électricté (principalement EDF) est de 11 %. *(principalement EDF)  

C'est une source de très lucratifs produits financiers, alors que les taux de rémunérations sont au plus bas, proches de zéro. Mais c'est aussi une charge très couteuse.

Jean Bernard LEVY répondant à mon intervention sur ce point lors du CEAC auquel il assisté a considéré que j'avais évoqué le passé et qu'il fallait regarder l'avenir. Nous y sommes!


 

jeudi 12 juillet 2018

Uniti


Cunferenza di stampa :

The Voice!





Ce ne sont pas moins de 8 associations insulaires de défense de l'Environnement et organisations qui se sont réunies pour parler d'une seule voix en mode paghjella ce jeudi 12 juillet 2017 dès 10h00 à l'hôtel Best Western d'Ajaccio:


La ligue contre le cancer,
U Levante,
Zeru Frazu,
ABCDE,
Global Earth Keeper,
le GARDE,
A Sentinella 
Aria Linda.

Thématiques abordées:

Déchets, tri, santé, qualité de l'air, qualité de l'eau, loi littoral, tourisme supportable, résidences secondaires, pollution des centrales et des navires, classement de la Méditerranée en zone ECA,


Position en recul de l'Etat exprimée par Nicolas Hulot sur le dossier de l'énergie, par rapports aux acquis de la PPE,

- retards injustifiables et préjudiciables dans le traitement par le ministère de Nicolas Hulot du dossier de l'alimentation en gaz naturel des centrales thermiques de Corse dès 2023, notamment sur fond d'arguties et d'allégations sur le foncier,

- Remise en cause, par la DGEC et la CRE, de la puissance de 250 MW sollicitée par EDF pour assurer, avec la future centrale Vazzio Bis, la sécurité à moyen et long terme du "système électrique insulaire". Une remise en cause entrainant par ricochet celle de la justification de la chaine gazière. 

- flou entretenu quant au financement de la réduction de la précarité énergétique, un des piliers de l'atteinte de l'autonomie énergétique en 2050, notamment faible participation de l'Anah en Corse (la plus basse de France) pour traiter cette mission. 

- inégalité dans le traitement des régions quant au financement de la STEP de SAMPOLO dont 50 % du financement est anormalement demandé à la CdC.  Du jamais vu en France, même pas à Grand'Maison!



mardi 3 juillet 2018

Te souviens tu d'un air.... dix ans plus tôt.... déjà 10 ans! Tu voulais respirer.... quelle drôle d'idée.... s'éclairer c'est suffisant!


"On va pas revenir à la bougie"


C'était alors l'unique argutie de ceux qui se satisfaisaient de la pollution émise par les deux centrales thermiques d'EDF alimentées au fioul lourd.
On se souvient de ce médecin implorant un président pour que cette très rémunératrice pollution, menacée d'être délocalisée à Bastelicaccia, reste dans la ville dont il était alors maire. 



"plus que la lumière"


Depuis plus de 10 ans, l'action d'Aria Linda continue à ne pas vous laisser indifférents.

En témoignent les 793 visites sur notre site de la part de 672 usagers différents pour le seul mois de juin 2018.

Un taux de rebond élevé, dans le cas d'un site non marchand, est un très bon indicateur: il indique que nos lecteurs se connectent spécialement pour consulter nos dernières actualités. Ils viennent lire notre dernier article, puis quittent notre site… jusqu’au prochain. Une part importante de notre lectorat, près de 35 %, y est fidèle.

Enfin, la durée moyenne des sessions de 32 secondes témoigne de la concision du texte des articles le plus souvent appuyés par de l'image: "Le poids des mots, le choc des photos"




vendredi 29 juin 2018

De quelle manière veulent-ils nous entuber sur le gaz.........et nous assoiffer avec les barrages?

La transition énergétique souhaitée par la Corse à travers son SRCAE, puis transposée dans la PPE Corse, à coups de notes blanches par une EDF qui s'y reconnait un "rôle prépondérant" a-telle vécu?




1) Bien qu'on nous ait juré le contraire, le projet de STEP de SAMPOLO serait-il finalement compromis par la privatisation des barrages hydroélectriques souhaitée par l'Europe et engagée par la France?
Médiapart y voit une trahison : article Médiapart


2) La procédure de dialogue concurrentiel en vue de l'alimentation en gaz naturel des centrales EDF de Corse, lancée sous Ségolène prend du retard sous Nicolas. 

Une inertie qui interpelle alors que le monde entier participe à la 27 eme conférence mondiale sur le gaz à Washington

Une inertie qui dénote alors que la France se prépare à la 9 eme édition du congrès Gazelec (16 au 18 octobre 2018). Il faut bien remarquer que cette manifestation est dédiée aux achats d'électricité et de gaz en France !  lien


3) Les moyens du financement de l'effort de rénovation du bâti énergivore insulaire (après des années d'incitation au chauffage mode grille-pain) restent à trouver.
Bagatelle? 50 % de l'objectif de réduction de nos consommations!



 

dimanche 24 juin 2018

Mesure de la qualité de l'air: Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt.

Les 4 stations de mesures de la Corse du Sud impactées ce week-end par de la pollution d'importation? En effet, depuis vendredi 22 juin 2018, une hausse des concentrations en particules PM10 est observable sur les relevés de Qualitair Corse. Particulièrement en Corse du Sud.

Ci-dessous les valeurs horaires pour la journée du samedi 23 juin 2018:


Ci-dessous les moyennes journalières pour la journée du samedi 23 juin 2018:





Si les valeurs mesurés ne présentent pas de dépassements des valeurs réglementaires, elles ne témoignent que très partiellement de la pollution subie dans l'ensemble du département. La référence à Venaco montre que le nuage n'y est pas arrivé avec la même intensité que dans la région Ajaccienne. Mais quel a été le sort des Bonifaciens?

Très curieusement Qualitair Corse n'affiche aucun résultat de mesure en PM 2,5 sur la Corse du Sud. C'est pourtant la fraction la plus impactante pour la santé: à masse de particules égale, leur nombre est exponentiellement plus important.

C'est bien ce qu'ont montré les mesures réalisées par FNE et NABU dans les villes d'Ajaccio et de Bastia!